Mémoire sans pensée, violence sans signification

Traduction de l’article de Lucia Scrimini dans Filigrane, Vol 6, No 1 – 1997 : Mémoire sans pensée, violence sans signification. Réflexion personnelle à propos d’une expérience collective.

 

Ce contenu a été publié dans Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *