SE SOUVENIR DE SOI

Coq Héron.Enfant

Résumé

Comment retrouver la mémoire de son désir ? Comment retrouver la mémoire de ce qu’on a été, après un événement traumatique ? Je situerai ma question dans l’intervalle qui se creuse entre une mémoire fragmentée de soi, celle d’un sujet absent, et une mémoire revisitée par le transfert, celle d’un sujet retrouvé par son désir. D’où l’importance pour l’analyste de rester à l’écoute non seulement de ce qui s’énonce autour du trauma mais de (se) reconnaître dans « cette ombre de l’objet perdu » qui précède son analysant.

Plan de l’article

  1. L’absent du récit
  2. L’inoubliable, le trauma
  3. Le transfert ou la mémoire du désir
  4. Raconter le trauma, dire le désir

Pour citer cet article

Grenier Louise, « Se souvenir de soi. », Le Coq-héron 1/2016 (N° 224) , p. 123-128
URL : www.cairn.info/revue-le-coq-heron-2016-1-page-123.htm.
DOI : 10.3917/cohe.224.0123.

 

Ce contenu a été publié dans Articles, Conférences, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.