Recension : «Conversations psychanalytiques» de P. Gauthier-Lafaye

LA PSYCHANALYSE UN JEU D’ENFANTS ?

 

Cette histoire d’un « ailleurs » qui est en nous, et qui pense en nous.

 

Chaque soir pendant les vacances estivales, un grand-père psychanalyste parle de son métier avec ses deux petites-filles adolescentes. Chaque soir, Pauline et Elsa s’installent confortablement au salon ou sur la terrasse du chalet pour interroger, discuter et parfois critiquer ses « drôles d’idées ». De quoi donc est fait le quotidien d’un psychanalyste, demandent-elles ? « Qui vient te consulter ? et pourquoi ? » Quelle est cette souffrance qui ne peut être soignée que par les mots ? À la faveur de l’obscurité, elles suivent d’un pas incertain les explications de leur grand-père. Toujours vives et questionneuses, elles explorent ces régions psychiques étranges entrevues dans leurs jeux d’enfants et découvrent que le rêve, le souvenir-écran, le symptôme ou l’acte manqué ravivent une certaine mémoire de soi. Assistant à leurs délibérations, il me semble retrouver cet éblouissement premier ressenti à la lecture de Freud.

Un thème, un soir

En tout, vingt conversations, chacune dédiée à une question apparemment naïve, toujours centrale pour la compréhension de la pratique analytique.

Lire la suite 

http://www.oedipe.org/prixoedipe/critique/conversations-psychanalytiques-3 

GRENIER.RECENSION.PGLcorrection[6088]

Ce contenu a été publié dans Articles, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.