SE SOUVENIR DE SOI

Coq Héron.Enfant

Résumé

Comment retrouver la mémoire de son désir ? Comment retrouver la mémoire de ce qu’on a été, après un événement traumatique ? Je situerai ma question dans l’intervalle qui se creuse entre une mémoire fragmentée de soi, celle d’un sujet absent, et une mémoire revisitée par le transfert, celle d’un sujet retrouvé par son désir. D’où l’importance pour l’analyste de rester à l’écoute non seulement de ce qui s’énonce autour du trauma mais de (se) reconnaître dans « cette ombre de l’objet perdu » qui précède son analysant.

Plan de l’article

  1. L’absent du récit
  2. L’inoubliable, le trauma
  3. Le transfert ou la mémoire du désir
  4. Raconter le trauma, dire le désir

Pour citer cet article

Grenier Louise, « Se souvenir de soi. », Le Coq-héron 1/2016 (N° 224) , p. 123-128
URL : www.cairn.info/revue-le-coq-heron-2016-1-page-123.htm.
DOI : 10.3917/cohe.224.0123.

 

Publié dans Articles, Conférences | Marqué avec | Laisser un commentaire

Le démantèlement, 2013 (à propos du film de Sébastien Pilote)

Démantelement

L’HOMME DÉMANTELÉ

Sébastien Pilote, Canada, 2013, Le Démantèlement 

1 «Les pères doivent toujours donner pour être heureux» ou l’amour à tout prix

Faut-il se laisser manger la laine sur le dos par ses enfants ? Est-ce vraiment «de même» que ça fonctionne ?

Première scène : un agneau se tenant à peine sur ses pattes fragiles, Gagnon le nourrit comme une mère. Il prend soin des bêtes et de sa terre. C’est la dimension maternelle du personnage, celle-là même qui est reprise dans le rapport à ses filles. Rien n’arrêtera Gagnon, on le sait depuis le début car il est mû par une nécessité intérieure absolue : accomplir la promesse faite à Marie. Le démantèlement est précédé par des démarches pénibles et irréversibles. On assiste, impuissant, à la «mise à mort» du fermier. Qui n’en sera pas aimé davantage, il le sait, sa jouissance est ailleurs, dans le don qu’il fait de lui-même. Dans ce sacrifice consenti qui lui confère valeur et existence. Autrement dit, c’est depuis cette place de père idéal qu’il trouve valeur et existence à ses yeux. Pour aboutir à quoi ? À la solitude de son acte et à la «seule satisfaction» qui compte pour lui, le bonheur de ses filles.

Dernière scène : un homme prostré sur sa chaise, à demi-caché par un mur, seul. Le sacrifice est accompli. Sur une table, on voit l’ordinateur, toujours inutile, qu’il a emporté, objet aussi étranger à l’univers de Gagnon que lui-même dans cet appartement anonyme. Gagnon s’est délesté de ses biens pour ne pas avoir à se séparer de son image de père et de mari d’autrefois. Il passe de l’attente à l’absence, à moins qu’il ne remplisse un jour cette autre promesse faite à Frédérique d’aller la voir jouer à Montréal ? À cette image d’exilé de la fin du film, font écho celles de ses filles souriantes, apparemment satisfaites. Peut-on dire que Gagnon entre dans une jouissance autre, sans limite, de celle qui échappe à la castration symbolique ? C’est le sourire énigmatique de Frédérique qui à la fin la désigne le mieux, comme jouissance prise à l’amour.

SUITE ….

Publié dans Annonces, Articles | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Les séparations impossibles

Conférence pour l’Université du Troisième âge (Sherbrooke) le 2 mars 2015 : voir mon livre Femme d’un seul homme. Les séparations impossibles, Montréal, Quebecor, 2006, 2011.

Publié dans Conférences | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

L’homme démantelé (à propos du film de Sébastien Pilote « Le démantèlement »)

Conférence du 27 février 2015 pour Cinéma de l’Association des psychothérapeutes psychanalytiques du Québec (APPQ)

Démantelement

Dématèlement.VF

Publié dans Articles, Conférences | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

Suivre les mots jusqu’à soi. Quel est cet amour surgi du désastre ?

Article paru dans Le Coq Héron, 219/2014, Paris, Éres (dossier «S’écrire», sous la dir. de Mireille Fognini, pp. 89-97.

Résumé :

Chez certains de nos analysants dits «dépressifs», de ceux qui ont survécu à un désastre amoureux, à des abus sexuels ou à une situation de carence traumatique, l’écriture de soi, qu’elle survienne entre les séances ou en marge de celles-ci, pallie un déficit de la parole. À travers le poème, le roman, le récit, le mythe et la clinique, cet article interroge l’apport de l’écriture de soi à l’analyse, en tant que dépositaire d’un savoir sur soi qui échappe au discours analysant.

Pour accéder à la revue

Publié dans Articles | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Les miroirs impudiques

Dans Philo&Cie, Montréal, Liber, no 9, septembre-décembre 2014, dossier : Intimité, pudeur, secret, pp. 16-19.

Intimité, pudeur, secret

Publié dans Articles | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Changer de personnage ? Des passions nécessaires à l’être

ecritures-de-soi-ecritures-des-limites.jpg

En passant par l’art, la littérature et la clinique, je m’interroge sur les limites de l’écriture de soi et de l’analyse, sur ce qui résiste au discours. Il y a un reste, un irracontable, qui divise le sujet entre ce qu’il est devenu et ce qu’il ne peut plus être. Une part de soi ne cesse de disparaître du miroir, ou dans le regard de l’autre, ce dont les mots, les mots des autres parfois, gardent sinon le souvenir, la possibilité d’un souvenir. Comment transformer certaines identifications traumatiques en récits de soi ? Comment l’analyse peut-elle offrir la protection nécessaire à leur élaboration ?

Critique

 

Publié dans Annonces, Chapitres de livres, Conférences | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

1er salon du livre juif francophone a La Bibliothèque publique juive

Dans le cadre des activités entourant soncentième anniversaire

Dimanche 18 mai de 13h à 18h

5151, Côte-Sainte-Catherine (métro Côte-Sainte-Catherine, bus 129)

 

Une quarantaine d’auteurs seront présents pour parler avec le public de leurs ouvrages qu’ils vendront et dédicaceront

Le journaliste Normand Saint-Hilaire animera deux tables rondes avediscussions et proposera plusieurs interviews en direct

J’y présenterai mes deux derniers livres : «Les violences de l’autre et «L’absence de la mère»

Publié dans Annonces | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Le père absent

Sur le père absent : entretien avec Muriel Mérat de rts avec le témoignage de Lucia : 26/12/2013

Publié dans Entrevues | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Entrevue sur «Les violences de l’autre» (2008) par Marilou Brousseau

Entrevue RVM :

Les violences de l’autre. Faire parler les silences de son histoire, Quebecor, 2008.

Publié dans Entrevues | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire